Présentation du projet Bioterra

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook

Les impacts de la construction sur l’environnement et sur la santé des occupants sont devenus aujourd’hui des enjeux prioritaires. La qualité de l’air à l’intérieur des bâtiments est considérée comme un facteur de risque important pour la santé humaine et la tendance actuelle est de chercher à améliorer la qualité environnementale des habitations en jouant notamment sur leurs performances thermiques, sur le confort hygrothermique et sur l’utilisation de matériaux à faibles impacts. Pour de multiples raisons (patrimoniales, écologiques, économiques, de proximité, …), des matériaux utilisés par l’homme depuis des millénaires reviennent sur le devant de la scène: il s’agit notamment de la terre crue et des matériaux biosourcés (bois, fibres et granulats végétaux). On observe, en particulier, un récent engouement pour l’utilisation de la terre crue à l’intérieur des bâtiments car celle-ci joue un rôle naturel de régulateur de l’humidité et améliore ainsi le confort des habitats. Il est fréquent de renforcer et d’alléger ces matériaux en terre crue par l’ajout de matières végétales. Or, sous certaines conditions, il a été observé le développement de moisissures à la surface de ces matériaux soulevant de nombreuses questions quant à leur utilisation.

Le projet BIOTERRA a pour but d’identifier, de caractériser et de proposer une (ou des) solution(s) à la prolifération microbienne sur des produits biosourcés en terre crue (briques et enduits) utilisés dans la construction et la rénovation de bâtiments sains et durables. Ce projet aura aussi pour objectif de développer et valider des méthodologies innovantes pour l’identification des souches microbiennes et l’étude de leur prolifération sur des produits de construction. Il portera donc essentiellement sur la thématique 2 de l’appel à projets.

Le projet BIOTERRA s’articulera autour de 4 tâches techniques auxquelles s’ajouteront une tâche sur le management du projet et une autre sur la valorisation des résultats. La première tâche aura pour objectifs principaux de choisir les matières premières (terres et matières végétales), de fabriquer les matériaux d’étude (briques et enduits) et d’identifier les souches microbiennes présentes dans des ouvrages du patrimoine en terre crue et dans les matières premières utilisées pour l’étude. Les tâches 2 et 3 s’effectueront en parallèle et seront fortement interdépendantes. La tâche 2 s’intéressera aux propriétés d’usage des matériaux étudiés et notamment à leurs propriétés hygrothermiques qui impactent le confort mais aussi la prolifération microbienne étudiée dans la tâche 3 (sous-thèmes 2.2 et 2.4). Le recours à la modélisation permettra d’approfondir les résultats expérimentaux obtenus (sous-thème 2.3). L’objectif principal de la tâche 3 est l’étude de la prolifération microbienne de souches identifiées et isolées dans la tâche 1 et des paramètres influents, en outre, des solutions pour limiter cette prolifération seront aussi étudiées (préconisations diverses et lutte microbiologique). L’identification des souches microbiennes (tâche 1) et l’étude de leur prolifération (tâche 3) seront basées sur le développement de nouvelles méthodologies (sous-thème 2.2). Enfin, la tâche 4 sera la validation des tâches 2 et 3 à grande échelle avec notamment le monitoring d’un bâtiment de bureaux équipé de cloisons amovibles fabriquées avec les matériaux de l’étude (sous-thème 2.4).

Ce projet hautement multidisciplinaire regroupe 9 partenaires nationaux dont 5 laboratoires: le Laboratoire Matériaux et Durabilité des Constructions (LMDC), coordonnateur du projet, le Laboratoire Génie Civil et Bâtiment (LGCB), le CETE de Lyon, le Laboratoire de Génie Chimique (LGC) et le Laboratoire de Recherche en Sciences Végétales (LRSV). Le Centre Technique de Matériaux Naturels de Construction (CTMNC) vient renforcer ce consortium. Enfin, trois autres partenaires industriels participeront à ce projet: Agencementstructure, Agronutrition et les Carrières du Boulonnais.

 

presentation-projet-1