LRSV

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook
logo lrsv laboratoire de recherche en sciences végétales

Présentation de la structure

Le Laboratoire de Recherche en Sciences Végétales (LRSV – www.lrsv.ups-tlse.fr ) est une unité mixte de recherche CNRS / Université Paul Sabatier-Toulouse III  (UMR 5546), composé de 61 permanents (chercheurs, enseignant- chercheurs, personnels techniques) et en moyenne une quarantaine de non-permanents (post-doctorants, doctorants, étudiants de master…). Situé sur l’agrobiopôle au sud de Toulouse (Auzeville/Castanet-Tolosan), le laboratoire bénéficie de la présence dans son proche environnement de plusieurs plateformes (génomique, imagerie, métabolomique). Evalué A+ par l’AERES en 2011, la dernière évaluation par l’HCERES confirme la qualité des travaux réalisés au laboratoire. Le LRSV est partenaire de la fédération de recherche FR3450 AIB (www.fraib.fr ) et d’un LabEx (www.labex-tulip.fr ).

 

Thématiques de recherche associées au projet

Le  LRSV est un laboratoire multidisciplinaire dont les recherches portent sur le développement des plantes dans leur environnement. A ce titre, un fort intérêt est porté aux microorganismes du sol, interagissant directement ou non avec les plantes. Une expertise a ainsi été développée dans le génotypage de ces microorganismes telluriques en utilisant des approches disponibles sur la plateforme de génomique toulousaine.

 

Rôle dans le projet BIOTERRA

Les tâches dévolues au LRSV sont d’une part de définir par génotypage la diversité microbienne sur les différents supports de matériau à base de terre crue, et d’autre part de tester des flores microbiennes suppressives limitant le développement de biofilms fongiques indésirables sur les supports (moisissures). Plus particulièrement le LRSV apportera son expertise et ses compétences en métagénomique par l’utilisation d’une approche technologique originale de séquençage. L’objectif est d’assurer une plus grande sensibilité de détection, tout en permettant un très large échantillonnage. Egalement, les compétences en protection des cultures par approches biologiques (lutte prophylactique par formation de films biologiques protecteurs) seront mises à profit pour la protection des matériaux biosourcés.

 

Personnes impliquées dans le projet

Christophe ROUX,

Professeur des Universités,

HDR,

Université Toulouse III

 

Liens utiles :

www.lrsv.ups-tlse.fr