Laboratoire de Génie Chimique (LGC)

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook

Laboratoire de génie chimique toulousePrésentation de la structure

Le Laboratoire de Génie Chimique, évalué A+ par l’AERES en 2011, est une unité mixte de recherche (UMR 5503) opérant sous trois tutelles : le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS),  l’Institut National Polytechnique de Toulouse (INPT) et l’Université Paul Sabatier (UPS). Il est composé de 101 chercheurs et enseignants chercheurs, de 54 ingénieurs, techniciens et administratifs et accueille environ 160 doctorants et post-doctorants.

Thématiques de recherche associées au projet

Le LGC est un laboratoire pluridisciplinaire qui développe des activités de recherche en liaison avec les enjeux et besoins de la société. La recherche au LGC est organisée en différents départements, dont Bioprocédés et Systèmes Microbiens (BioSyM). Le département BioSyM intègre l’axe Ingénierie pour la Santé, Biofilms et mycotoxines auquel appartient le groupe Microbiologie Industrielle de la Faculté de Pharmacie de Toulouse. Cette équipe est reconnue pour ses compétences dans les domaines : de la caractérisation des écosystèmes microbiens, et notamment du rôle de l’adhésion et de la formation de biofilms ; de l’évaluation de l’activité des antimicrobiens (antibiotiques, antiseptiques et désinfectants). L’implication du laboratoire dans des projets incluant cette phase d’évaluation a déjà été validée au niveau régional (intégration au Pôle de Compétitivité Cancer Bio Santé et au PA3S) et national (ANR Biosinject et Coppertree). C. Roques, co-animatrice de l’axe, a participé au groupe d’experts Air-Eau-Santé à l’origine de la rédaction de 7 ouvrages reconnus par nos institutions nationales, ainsi qu’aux travaux de l’ANSES dans le cadre du CES Biocides (respectivement Vice-Présidente et Présidente du CES Biocides jusqu’à fin 2012 ; actuellement expert) et est actuellement membre du T72Q « Antiseptiques et désinfectants chimiques » de l’Afnor.

Rôle dans le projet BIOTERRA

Le LGC aura à sa charge d’isoler et de caractériser la microflore présente initialement dans les matériaux utilisés et les produits fabriqués durant le projet, ainsi que la microflore présente sur des bâtiments du patrimoine en terre crue. Pour cette phase du projet, des approches culturales et génomiques seront combinées.

Le LGC étudiera également la prolifération de certaines souches microbiennes sur et au sein des produits fabriqués en fonction de différentes conditions environnementales (T°C, HR, …).

Enfin, le LGC participera à l’étude de traitements biologiques pour lutter contre la prolifération de microorganismes indésirables.

 

Personnes impliquées dans le projet

Christine ROQUES, Professeur des Universités – Praticien Hospitalier, HDR, Université Toulouse III

Alexis SIMONS, Doctorant, Université Toulouse III

 

 

Liens utiles :

http://www.lgc.cnrs.fr